Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

01 avril 2021

« La progression du virus est fulgurante »

Covid masque

©Depositphotos

Par Simon Dominé

En moyenne il y a un an, 15 hospitalisations en médecine se traduisaient par une hospitalisation aux soins intensifs en Outaouais. La présidente-directrice générale adjointe du Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO), France Dumont, a illustré l’ampleur de la dégradation de la situation dans la région en expliquant le 1er avril que cette moyenne est désormais d’une hospitalisation aux soins intensifs pour trois hospitalisations en médecine.

Mme Dumont a qualifié de « fulgurante » la progression du virus en Outaouais dans les derniers jours. Plus contagieux, plus agressifs, les cas présomptifs de variants de la COVID-19 formeraient désormais plus de 50% des cas actifs. La moyenne des personnes hospitalisées aux soins intensifs est de 56 ans, a révélé le CISSSO. Pour Dre Pinard, aucun doute: les variants se sont installés sur le territoire.

« Le mot d’ordre pour tous, c’est de rester chez soi (…), soyez en alerte, soyez vigilants dans l’application des mesures, c’est extrêmement important pour arriver à contrer cette troisième vague », affirme France Dumont

La Dre Brigitte Pinard, directrice par intérim de la Santé publique en Outaouais, a jugé la situation « critique », puisque la région est passée d’une moyenne de 24 nouveaux cas par jour à la mi-mars à une moyenne de 62 nouveaux cas par jour la semaine dernière.

La région a même établi un record depuis le début de la pandémie avec 436 nouveaux cas au total la semaine dernière. « La situation a continué à empirer cette semaine », a poursuivi la directrice par intérim de la Santé publique. Pour la seule journée du 31 mars, le CISSSO en a comptabilisé 126. Même chose pour les éclosions, qui ont « explosé »: on en dénombrait 17 voilà deux semaines, il y en a maintenant 43.

« La troisième vague semble vraiment nous heurter de plein fouet », mentionne la Dre Brigitte Pinard

C’est surtout vrai pour le secteur urbain de Gatineau et sa zone périurbaine. « Nous sommes présentement à des niveaux inégalés », a déploré Dre Pinard, qui observe de la transmission communautaire, dans différents milieux et dans les écoles.

En outre, 75% des nouveaux cas dans les deux dernières semaines concernaient des personnes de 50 ans et moins.

Plusieurs facteurs expliquent la situation

Selon elle, plusieurs facteurs expliquent la dégradation rapide de la situation épidémiologique en Outaouais: la contagiosité des variants, l’allégement des mesures, la diminution de la vigilance et l’érosion de l’adhésion aux mesures sanitaires. Seule la vaccination permettra aux Québécois de retrouver à terme une vie plus « normale », mais, prévient Dre Pinard, même si on se dirige dans « la bonne direction », l’heure est à la « solidarité » pour « reprendre le contrôle de la situation ».

Elle est consciente de la « fatigue collective », mais appelle la population à ne pas relâcher ses efforts de crainte d’échapper la victoire dans cette « nouvelle bataille ».

La vaccination, on en est où?

Nancy Héroux, directrice de la vaccination contre la COVID-19 en Outaouais, a livré ses chiffres les plus à jour concernant la campagne en cours dans la région:

47 645 doses administrées en Outaouais en date du 31 mars;

84% des 80 ans et plus couverts contre la COVID-19 (contre 80% en moyenne au Québec);

72,5% des 75-79 ans couverts (contre 65,5% en moyenne au Québec);

66% des 70-74 ans couverts (contre 58% en moyenne au Québec);

Déjà à 11% des 60-69 ans couverts, alors que seuls ceux de 65 ans et plus ont pu jusqu'à présent prendre rendez-vous;

13 000 doses reçues en début de semaine et d’autres en cours de route;

9 000 des 34 000 doses envoyées de Montréal vers les régions iront à l’Outaouais;

La cadence de vaccination a doublé depuis le début de la campagne, passant de 8 000 doses injectées à 16 000 par semaine.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média