Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

28 mars 2021

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Milieu humide et hydrique: Les citoyens invités à participer au plan régional

Milieu humide

©L'info de la Basse-Lièvre-Archives

Les différentes MRC du Québec sont dans l’obligation de préparer un premier Plan régional des milieux humides et hydriques (PRMHH) pour mieux concevoir le développement futur et c’est avec les citoyens que le plan va se préparer en Outaouais.

Les quatre MRC se sont regroupées pour travailler avec le Conseil régional du développement durable de l’Outaouais (CREDDO) pour ce plan qui est une nouvelle obligation du gouvernement.

Dans les faits, ce nouveau plan qui sera adopté par les MRC permettra de connaître tous les milieux humides sur les terrains privés, de même que les milieux hydriques (lac, rivière, etc.). De plus, une valeur sera donnée à chacun de ces milieux.

Ce plan, une fois établi, deviendra donc un outil supplémentaire pour les municipalités dans leurs projets de développement. Il se situera au-dessus du schéma d’aménagement qui est le document qui donne les grandes lignes des affectations (résidentiel, commercial, industriel, etc.) sur chaque territoire.

« C’est un outil qui sert à réfléchir et planifier en amont du développement territorial.», indique Madelaine Rouleau, chargée de projet pour les PRMHH

« Ce qui arrivait souvent, c’est qu’on y allait avec les informations qu’on avait. On accepte les projets avec les règles d’urbanisme et en cours de route, on s’aperçoit qu’il y a un milieu humide. Et là, il faut qu’on s’embarque dans des procédures d’autorisation. »

Avec le nouveau plan, les municipalités connaîtront ces milieux avant d’accepter les projets et aussi sauront quelles mesures ils peuvent prendre. Par exemple, certains milieux auront une valeur trop importante qui ne permettra pas de les modifier. D’autres pourraient avec quelques modifications , alors que certains pourraient faire l’objet d’une mesure de remplacement.

Important

Pour Mme Rouleau, ce travail sera important dans la vision de développement des municipalités puisque les milieux humides et hydriques jouent un rôle majeur dans leur territoire. « Ils rendent des services qui sont gratuits et quand on les détruit, on est obligé de payer par la suite », explique-t-elle.

Et les milieux humides en particulier sont de moins en moins présents au Québec d’où l’importance de les préserver, selon elle. Surtout dans les régions comme l’Outaouais. « La région de l’Outaouais est très chanceuse parce qu’elle a encore beaucoup de milieux humides. »

Consultation

Dans ce cadre de ce projet, le CREDDO lance une première démarche auprès des citoyens des quatre MRC en les invitant à répondre à un sondage avant le 15 avril pour partager leur vision des milieux humides et hydriques.

Ce processus sera suivi d’activités grand public au mois de mai et juin pour échanger avec les citoyens sur cette question et avoir l’avis du public sur les enjeux et les opportunités touchant ces milieux.

Le travail va se poursuivre jusqu’en 2022 alors que les MRC doivent déposer leur plan à Québec avant juin.  

Sondage et information additionnelle : www.creddo.ca/prmhh

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média