Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

15 mars 2021

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Une maison ancestrale à ramener aux Chutes de Plaisance

Maison ancestrale

©Gracieuseté

Une maison qui a longtemps été sur le site de plaisance pourrait revenir sur son lieu d’origine si le projet de Patrimoines et Chutes de Plaisance peut se réaliser.

La maison en question se trouve en ce moment sur la montée Papineau et elle n’est plus habitée depuis quelques années. Elle a été déménagée à cet endroit après le démantèlement du village de North Nation Mills.

«C’est une des plus vieilles maisons de la Petite Nation, souligne le directeur de la corporation, Pierre Bernier. D’après les estimations qu’on a, ce serait une maison de 1810-1820. C’est une maison qui est issue de l’ancien village North Nation Mills qui était aux Chutes de Plaisance.»

Depuis quelques années, la corporation souhaite ramener cette maison sur le site des chutes. Cette dernière a été vendue il y a quelque temps à un Gatinois qui voulait la démonter et la ramener chez lui, mais il serait prêt à la revendre à la corporation si c’est pour un projet de conservation.

Toutefois, en ce moment, la corporation n’a pas réussi à convaincre le gouvernement d’accepter ce projet.

Les Chutes de Plaisance appartiennent en ce moment au gouvernement et c’est le ministère des Forêts qui prend les décisions. La corporation Patrimoines et Chutes de Plaisance s’occupe seulement de la gestion.

De plus, le gouvernement a convenu de redonner le site au parc national de Plaisance, indique M. Bernier. Mais cette transaction n’est pas encore faite et aucun indice ne laisse présager du moment où ce sera fait.

C’est donc le gouvernement qui doit donner son accord. «On n’a pas eu de non définitif, soutient Pierre Bernier. Mais, ils ne sont pas très à l’aise avec l’idée.»

C’est pourquoi la corporation a demandé l’appui de la municipalité de Plaisance dans ce projet. Cette dernière a adopté une résolution en ce sens la semaine dernière. Pierre Bernier croit que la municipalité peut avoir plus d’impact auprès du gouvernement qu’un organisme.

Patrimoine

Plusieurs projets sont sur la table pour ce déménagement de la maison ancestrale. La corporation se dit prête à faire l’achat et les rénovations et laisser le tout en legs aux nouveaux propriétaires.

Elle se dit prête aussi à faire un partenariat avec le propriétaire du site pour animer cette maison, mais aussi le site et ainsi mettre en valeur l’histoire de ce lieu.

 «Le parc a une vocation de préservation, de protection et d’éducation sur la faune, la flore et le milieu naturel. Mais il n’a pas de vocation historique et archéologique qu’on pourrait nous amener sur les lieux.»

La maison pourrait notamment être transformée en centre d’interprétation sur le site des Chutes. Comme le site a été occupé, il y a plusieurs éléments historiques à mettre en valeur, estime Pierre Bernier.

«Il y a eu des fouilles archéologiques aux Chutes de plaisances, mais ailleurs sur le territoire du parc aussi. Ils n’ont pas comme mission de mettre en valeur. Ça pourrait être un élément qu’on pourrait s’occuper également.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média