Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

12 mars 2021

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Terrain acheté d’Hydro-Québec: Plaisance est prête à aller de l’avant avec le développement

Christian Pilon

©L'info Petite Nation-Archives

La municipalité de Plaisance va de l’avant avec la vente des terrains le long de la rivière Petite Nation pour permettre un projet de développement résidentiel.

Le projet prévu depuis quelques années, lorsque la municipalité a acheté les terrains d’Hydro-Québec, est sur le point de se concrétiser alors que l’appel de proposition a été lancé la semaine dernière pour trouver le promoteur qui achètera les terrains et construira des résidences sur ce site de près de 64 acres.

Ainsi, la municipalité invite les gens intéressés à soumettre des projets et elle choisira le projet qui répond le mieux à ses critères. Elle vendra le terrain à ce promoteur qui aura ensuite à concrétiser ce projet.

Dans son appel de proposition, la municipalité souligne qu’elle souhaite la réalisation «d’un projet résidentiel qui mise sur l’innovation tant au niveau de son implantation et de son architecture qu’à celui de ses qualités en matière de développement durable».

La municipalité veut aussi s’assurer que le promoteur va réaliser son projet à court terme. Le promoteur aura un an à la suite de la signature pour réaliser les travaux d’infrastructures et pour obtenir le plan de lotissement.

Projet phare

Pour la municipalité de Plaisance, ce projet est important dans le développement futur de la municipalité. C’est parmi les rares terrains où il est possible de développer du résidentiel en ce moment.

«On est zoné agricole beaucoup dans Plaisance, même en urbain, souligne le maire, Christian Pilon. Alors, on est limité dans les terrains qu’on peut faire du développement. Dans le village, il y a certaines places où ça a commencé. Mais pour la municipalité, le but premier c’est de faire du développement sur ces terrains achetés d’Hydro-Québec.»

Et c’est surtout une occasion de réaliser un projet porteur et harmonieux. C’est pourquoi la municipalité a décidé de vendre tout le lot au même promoteur. «Pour nous, c’est la façon de faire. Et, il va avoir des conditions à respecter.»

Environ une quinzaine de maisons pourrait se construire sur ces lots. Le nombre exact dépendra du projet présenté par le promoteur.

À noter toutefois que la municipalité précise dans son appel de proposition que les «micro-maisons ne sont pas privilégiées dans le développement de ce site».

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média