Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

10 décembre 2020

Sylvain Caron - scaron@inmedias.ca

Plus de 250 000$ pour les infrastructures de Thurso

Poste Hydro Thurso

©Gracieuseté Hydro-Québec - Info Petite-Nation

La ville de Thurso bénéficiera d’une somme de plus de 250 000$ pour l’amélioration de certaines infrastructures publiques. Le nouveau poste d’alimentation de Thurso entrera graduellement en fonction et l’ancien poste situé à proximité sera démantelé à l’automne prochain.

Grâce au Programme de mise en valeur intégrée (PMVI) d’Hydro-Québec, la ville de Thurso bénéficiera d’une somme de 254 815$ pour améliorer ses infrastructures publiques.  

Plusieurs projets

Bien que certaines municipalités puissent choisir d'investir la somme totale dans un seul projet, la ville de Thurso a plutôt choisi l’amélioration de plusieurs infrastructures. Dans ces projets on compte la création d’une aire de repos au quai municipal, l’amélioration du parc Michel-Giroux, le réaménagement sécuritaire de l’arrêt d’autobus, l’éclairage de la patinoire, l’installation de bornes de recharge électriques, l’ajout de jeux au parc Paquette ainsi que l’amélioration des modules du parc de planche à roulettes.

Pour le maire de Thurso, Benoit Lauzon, il est important, surtout cette année, d’offrir un endroit plaisant pour les citoyens. «On sait qu’avec la Covid, les gens restent de plus en plus dans leur municipalité et on veut s’assurer que nos parcs soient capables de répondre aux besoins de nos citoyens», indique-t-il.

Double bonne nouvelle

En plus de l’amélioration des parcs et infrastructures publiques qui seront améliorés, un autre aspect entre en ligne de compte dans l’établissement du nouveau poste d’Hydro-Québec. En effet, le nouveau poste dispose maintenant d’une capacité trois fois supérieure à celle de l’ancien ce qui permettra de soutenir le développement autant résidentiel que commercial et même industriel selon Benoit Lauzon.

La dernière reconstruction de ce poste datait de plus de 35 ans et celui-ci était en fin de vie selon Hydro-Québec. M. Lauzon ajoute également que plusieurs problèmes venaient avec ce fait. «[Hydro-Québec] était souvent obligé de l’arrêter et alimenter la ville d’un poste dans le secteur de l’Est de la ville de Gatineau, puis on avait des problématiques de baisse de tension à ce niveau-là.»

En plus de moderniser ses équipements, Hydro-Québec en a profité pour tripler la capacité du poste de Thurso. M. Lauzon constate que ceci va aider au développement futur de la ville. «Ça va nous permettre de faire autant du développement résidentiel, commercial, qu’industriel. Le poste est neuf, ne demande pratiquement pas d’entretien, donc c’est une très bonne nouvelle pour la municipalité.»

Un programme bien établi

Le programme volontaire d’Hydro-Québec établi depuis plus de 35 ans redonne un certain montant aux municipalités dans lesquelles la société d’État possède des lignes et des postes selon un barème précis, souligne Alain Paquette, conseiller aux relations avec le milieu. «Il faut que ce soit d’intérêt collectif, que ce soit fait sur une propriété publique en respect du milieu et on veut que les initiatives proposées soient durables.»

En plus de l’aspect public des projets admissibles, des domaines spécifiques sont aussi visés. Par exemple, l’amélioration de l’environnement, des infrastructures municipales, communautaires ou de loisirs signale M. Paquette.

Selon M. Paquette, les municipalités vont, à l’aide d’un guide, choisir les projets à proposer à Hydro-Québec. Il affirme que ces projets seront réalisés l’année prochaine. «Les municipalités ont un guide et doivent nous proposer des projets. Dans le cas de Thurso, il y en a quand même plusieurs. Parfois certaines municipalités décident d’un gros projet, mais dans ce cas-ci, ce sont plusieurs beaux projets que la municipalité a choisis.»

Dans les débuts du programme, la société d’État remettait un montant équivalent à un certain pourcentage du coût total de l’investissement. Maintenant, la somme remise est équivalente au nombre de kilomètres de ligne et à la superficie occupée par les postes.  

C’est dans un esprit de saine collaboration qu’Hydro-Québec a mis en place ce programme, selon M. Paquette. «Quand Hydro-Québec installe un nouveau poste ou une nouvelle ligne dans les collectivités, on souhaite que ça se fasse de manière harmonieuse. Que ce soit au niveau du choix de l’emplacement, de la mise en place de mesures d’atténuation, on veut vraiment réduire au minimum les impacts de nos projets dans les différentes communautés», mentionne-t-il.

Bien que le programme soit plus ou moins connu du grand public, il a financé plus de 1300 projets communautaires au fil des ans selon Hydro-Québec. Une capsule d’information est d’ailleurs disponible depuis quelques mois sur YouTube afin d’en expliquer les bases.

Démantèlement

M. Paquette termine en rappelant que le démantèlement de l’ancien poste se fera à l’automne 2021 après le transfert des clients vers le nouveau poste. Selon lui, la passation d’un poste à l’autre se fera de manière transparente pour les clients. «Quand tous les transferts vont être terminés et que le nouveau poste qui assumera l’alimentation pour l’ensemble des clients, on va démanteler l’ancien poste.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média