Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

07 décembre 2020

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Québec pourrait commencer à vacciner la semaine prochaine

vaccin

©Gracieuseté

Si le vaccin de Pfizer est homologué par Santé Canada, le gouvernement du Québec pourra vacciner des gens dans les CHSLD de Montréal et Québec dès la semaine prochaine.

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a indiqué que le gouvernement du Québec recevra des doses du vaccin de Pfizer dès lundi prochain pour vacciner environ 2000 personnes si le vaccin est homologué comme prévu par Santé Canada. Il est donc prévu, dans un premier temps, de vacciner dans des CHSLD de Montréal et de Québec avec ces premières doses.

Par la suite, une autre commande de 57 000 doses est attendue entre le 21 décembre et le 4 janvier pour une autre série de vaccination. À cette occasion, entre 22 000 et 28 000 personnes pourront obtenir le vaccin (il faut deux doses pour vacciner une personne).

Pour cette deuxième de série de vaccins, 20 sites ont été confirmés, soit un site dans chacune des 16 régions du Québec, trois sites supplémentaires à Montréal et un site supplémentaire en Montérégie.

D’autres doses sont attendues après le 1er janvier et le gouvernement pourrait aussi recevoir des doses du vaccin d’une autre compagnie, Moderna, au début du mois de janvier, indique Christian Dubé. Ce dernier estime que 650 000 personnes seront vaccinées dans les trois premiers mois de l’année.

Mesure à conserver

Malgré l’annonce de cette campagne de vaccination, le ministre de la Santé a lancé un appel aux Québécois pour qu’ils continuent de suivre les règles actuelles liées à la Covid-19. «Il ne faut pas avoir un faux sentiment de sécurité», a-t-il indiqué.

Le vaccin ne guérit pas la Covid et ne guérit pas les malades, ajoute-t-il. «Dans les prochaines semaines, avec tous les cas que nous avons eus au cours des derniers jours, il y a beaucoup de gens qui vont rentrer à l’hôpital. Et malheureusement, on va avoir encore beaucoup de décès. J’aimerais que l’on continue à faire les sacrifices qu’on doit faire pour se rendre jusqu’à la vaccination.»

Fermeture complète

Questionné sur la possibilité que le gouvernement annonce une fermeture complète des services non essentiels pendant le temps des Fêtes, le ministre de la Santé n’a pas fermé la porte à cette possibilité, mais soutient que ce n’est pas la solution aujourd’hui.

«On a discuté avec la Santé publique, mais aussi avec la Sécurité publique et le ministère du Travail. Il faudrait d’abord s’assurer que les règles en place soient suivies. On va s’assurer dans les prochains jours que ce trio-là fasse un deuxième effort pour s’assurer que ces règles sur le terrain soient suivies.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média