Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

14 août 2020

Sylvain Caron - scaron@inmedias.ca

Pas d'arrêt pour la création

Mairie Montebello

Si le confinement du printemps dernier a poussé certaines personnes à tenter de nouvelles expériences, les artistes de la région ont redoublé d’originalité pour créer des œuvres sortant parfois de leur zone de confort. Le Centre d’action culturelle de la MRC de Papineau a donc créé l’événement web : Que créez-vous en confinement ? 

Les artistes étaient appelés à soumettre une vidéo expliquant une œuvre qu’ils avaient créée lors du confinement. Ceux-ci pouvaient soit y aller avec la méthode autoportrait ou encore se faire filmer par quelqu’un d’autre. Le résultat a été publié sur la page Facebook du centre ainsi que sur leur chaine YouTube.

Du 16 juillet au 3 août, chaque jour de semaine était consacré à un artiste unique. On a pu y voir de la peinture, de la poésie en passant par d’immenses dessins transformés en livre à colorier.

Pour la directrice générale du Centre d’action culturelle, Émilie Laverdière, le projet a été une belle façon de faire découvrir les artistes. «C’est sûr que ça fait découvrir le travail de certains artistes en étant sur les médias sociaux, mais j’ai vu que dans le milieu artistique il y a eu des échanges entre certains artistes. J’ai senti qu’ils trouvaient ça très intéressant de voir ce que leurs collègues ont fait pendant le confinement», a-t-elle commenté.

2e volet

Le centre se prépare maintenant au 2e volet du projet. Après les vidéos viendra une exposition de ces œuvres. «Les artistes qui ont participé et qui ont fait une vidéo montrent une ou plusieurs œuvres. Nous allons les présenter dans nos nouveaux locaux de Montebello», a raconté Mme Laverdière.

Étant donné les changements constants dans la loi, Mme Laverdière ne savait pas au départ quelle allait être l’issue de ce projet. Elle ignorait ce qui était pour être permis et aussi à quelle date. Au départ, le projet était qu’en vidéo et a évolué vers l’exposition.

Elle sera d'ailleurs bien réelle lorsque les locaux temporaires du centre seront prêts, mais également, une visite virtuelle sera disponible sur Internet. « On va en faire une version virtuelle, filmée en caméra à l’épaule comme si on était dans les souliers du visiteur», a-t-elle souligné.

Tout en se promenant au travers de l’exposition virtuelle, les artistes commenteront leurs œuvres en formule question-réponse.

Selon Mme Laverdière, la visite virtuelle sera disponible vers le mois de septembre.

L’exposition Confin'Art sera ouverte au grand public à partir du 20 août, mais selon la directrice générale, aucun événement spécial pour le lancement de celle-ci ne se fera. « Notre conseil d’administration va discuter et on va probablement organiser un événement de type 5 à 7 plus au mois de septembre », a-t-elle spécifié.

Selon elle, un événement à l’extérieur est une option intéressante afin de mieux respecter les règles de distanciation. «Quand on fait un événement comme une ouverture officielle, ce qu’on veut faire à Montebello, ça devient délicat de limiter le nombre de personnes si on faisait ça à l’intérieur.»

Nouveaux locaux

Depuis le 25 juin dernier, le Centre d’action culturelle a quitté ses anciens locaux de Saint-André-Avellin et a déménagé au sous-sol de l’Hôtel de Ville de Montebello, dans la salle Denis Boucher.

Émilie Laverdière a également rappelé que les nouveaux locaux sont en cours de préparation et que le tout prenait du temps afin d’aménager et d’évaluer la capacité maximale de personnes pouvant être à l’intérieur en même temps selon les règles sanitaires en vigueur.

En plus de l’espace d’exposition, le centre comprend également une boutique offrant divers produits de ses membres. Évidemment, le déménagement demande également le réaménagement de celle-ci.

Réfection et réaménagement de l’église

Étant donné qu’après la réfection du bâtiment, l’église nécessitera encore un réaménagement complet afin d’y accueillir des bureaux, une salle d’exposition et les aménagements pour les futurs utilisateurs, la municipalité a créé un comité chargé d’élaborer le projet. «Ce type de projet là, ça ne se fait pas en claquant des doigts. Ça prend des gens puis de l’expertise», a-t-elle affirmé.

Il n’y a pas d’échéanciers prévus pour la fin des travaux et l’aménagement de l’église pour accueillir le centre et les autres organismes utilisateurs de l’endroit. Par contre, Mme Laverdière ajoute qu’avec les différentes étapes d’élaboration du projet dans le respect du patrimoine architectural du bâtiment, suivies du financement et finalement des travaux proprement dits, il y aura quelques années qui auront passé. «Je ne peux pas m’imaginer que ça peut se faire en bas de trois ans», a-t-elle mentionné.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média