Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

07 juillet 2020

Sylvain Caron - scaron@inmedias.ca

Cuisiner pour laisser sa trace

Petites Recettes Santé

©Gracieuseté - Info Petite-Nation

Depuis octobre dernier, les élèves de 6e année du groupe d’Élizabeth Leduc de l’école Adrien-Guillaume de Chénéville désiraient planter des arbres dans leur cour d’école question de créer des zones d’ombre. Pour amasser les fonds nécessaires, ils ont eu l’idée de vendre des collations santé aux autres élèves de l’école. Ainsi est né le projet Les petites recettes santé.

Après avoir effectué leurs recherches, ils en sont venus à élaborer un menu comprenant, entre autres, des chips de pommes et différentes sortes de smoothies.

La vente de ces collations a débuté en novembre pour se terminer en décembre. Fort de leur succès, les élèves ont recueilli l’argent nécessaire pour planter trois arbres, avec du paillis et des tuteurs, selon l’enseignante.

Les élèves cherchaient parmi les essences de grands feuillus, faciles d’entretien et qui poussent assez rapidement. Après avoir hésité entre quelques variétés, c’est sur le chêne que le choix s’est arrêté.

Le village s’implique

Cependant, grâce à des dons de commerçants du village, dont la quincaillerie Gagnon et les conseillers forestiers de l’Outaouais, ce n’est pas trois, mais plutôt onze chênes qui ont été plantés récemment dans la cour. De plus, la municipalité de Chénéville s’est impliquée dans le projet. Elle offre gracieusement des installations, ce qui facilite l’entretien des arbres de l’aveu de Mme Leduc.

C’est donc une dizaine d’élèves qui se sont mis à la tâche, 11 juin dernier, afin de finaliser leur projet entrepreneurial débuté à l’automne. L’enseignante avoue que les élèves ont travaillé fort pour changer le terreau plutôt sablonneux pour de la terre fertile au type d’arbre choisi.  

Selon elle, au-delà du projet initial, le groupe désirait laisser sa trace dans son parcours scolaire au primaire. Et cette trace prend racine rapidement. Mme Leduc avouait qu’en un peu plus d’une semaine ceux-ci ont pris déjà quelques centimètres et que des bourgeons commençaient à apparaître ici et là dans les branches.

D’autres projets futurs?

Ce projet était l’initiative d’un seul groupe et lorsque questionnée sur la possibilité de reconduite l’année prochaine, l’enseignante avoue ne pas savoir si cette idée fera du chemin l’année prochaine.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média