Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

16 juin 2020

Sylvain Caron - scaron@inmedias.ca

Plus de 2M$ par année pour Fortress

Fortress Thurso

©La Petite-Nation - Louis-Charles Poulin - Info Petite-Nation

Le gouvernement du Québec a annoncé aujourd'hui qu'il s'engageait à payer certains frais de maintien de l'usine Fortress de Thurso, tels que le chauffage et les assurances. Ce montant représente plus de 2 M$ par année, selon le député de Papineau, Mathieu Lacombe. Plus de 115 acquéreurs potentiels à travers le monde ont été contactés jusqu'ici, mais sans résultats.  

Un des enjeux majeurs à la relance de l'usine demeure le coût d'approvisionnement de la matière première. Avec le régime forestier actuel, les droits de redevance ont augmenté de 30%, ce qui baisse le potentiel de profits de Fortress et freine les acheteurs. Selon le maire de Thurso, Benoit Lauzon, certains acheteurs pourraient être intéressés, mais le prix du bois est trop cher pour l'instant.

DEMANDE D'AIDE FINANCIÈRE

Une demande d'aide financière de 2000$ l'hectare a été formulée au ministre de la Forêt, de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour, question de relancer l'industrie du bois dans toute la région en 2020. Selon Mathieu Lacombe, cette aide temporaire n'est pas la solution magique à la relance de l'usine Fortress, car les acheteurs potentiels désirent des changements à long terme dans le régime forestier avant d'investir. 

Québec annonce également la prolongation des travaux de la cellule d'intervention sur la vitalité de l’industrie forestière dans les régions de l’Outaouais et des Laurentides. Le mandat présent servira à, notamment, trouver de nouveaux marchés et projets d'avenir pour l'industrie du bois en Outaouais et dans les Laurentides.  

« Actuellement, tous les efforts sont faits en collaboration avec des partenaires québécois de l’industrie forestière afin de trouver un repreneur pour relancer le site industriel de l’usine de Thurso, fermée depuis le mois d’octobre 2019. C’est notre engagement et je peux vous confirmer que nous y travaillons tous ensemble! », déclarait le ministre de l'Économie et de l'Innovation, Pierre Fitzgibbon.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média