Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

16 juin 2020

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

L’école redeviendra obligatoire à la rentrée de septembre

école

©Pixabay

La prochaine rentrée scolaire va se faire avec les mêmes ratios qu’avant pour la plupart des élèves, a indiqué le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge qui a aussi confirmé que la présence sera à nouveau obligatoire à partir de septembre.

Dévoilant les grandes lignes du plan pour la prochaine année scolaire, M. Roberge a mentionné que tous les élèves de la prématernelle jusqu’en secondaire 3 seront en classe selon les mêmes ratios qu’avant la pandémie.

Toutefois, les élèves resteront toujours dans la même classe et ce sont les enseignants qui changeront d’endroits pour donner les cours, sauf pour quelques cours spéciaux.

De plus, dans la classe, il y aura regroupement de six élèves où il n’y aura pas de distanciation sociale. Ces élèves seront comme «la famille élargie» a indiqué le ministre. Il y aura une distanciation sociale de un mètre entre les différents groupes dans la classe.

Pour le ministre, le travail effectué dans les dernières semaines a permis de démontrer que l’école pouvait reprendre de cette façon. «On s’est rassuré pendant le mois de mai. On a vu que les élèves étaient pas mal plus matures que bien des adultes.»

Du côté du secondaire 4 et du secondaire 5, il reste encore du travail à faire. La question des cours optionnels complique la situation. Le plan A du ministre est de permettre la reprise selon les mêmes mesures que pour les autres niveaux.

Toutefois, dans certaines écoles secondaires, il pourrait y avoir des enjeux de personnel et de locaux, indique M. Roberge. C’est pourquoi il y aura une plus grande flexibilité dans chaque école pour répondre à cet enjeu.

Si ce n’est pas possible d’avoir tous les élèves en classe, le ministère prévoit qu’il y aura du travail partagé entre l’école et la maison avec au moins 50% de présence à l’école. «Il y aura apprentissage en ligne et travaux à faire à la maison», soutient Jean-François Roberge.

En ce qui concerne le voyagement, il devra y avoir distanciation d’un mètre dans les autobus, ce qui signifie qu’il ne pourra y avoir plus d’une personne par banc.

Pour la formation professionnelle et la formation générale aux adultes, les élèves seront de retour en classe aussi et devront respecter la distanciation sociale si possible. Sinon, de l’équipement de protection devra être utilisé.

Pour le cégep et l’université, le ministère propose une formule hybride avec de la formation en classe et de la formation à distance. En classe, une distanciation de 1,5 mètre sera nécessaire. Une priorisation devra être accordée aux nouveaux étudiants pour la présence en classe.

Plan

Par ailleurs, le ministère de l’Éducation indique aussi qu’un Protocole d’urgence pour être prêt à faire face à une situation d’urgence est en préparation.

Et d’ici la mi-septembre, toutes les organisations scolaires devront se doter de leur propre protocole d’urgence pour être en mesure de basculer vers une présence à temps partiel ou une fermeture complète sans affecter la formation des élèves. «On va être prêt à toute éventualité.»

Le ministère a aussi annoncé une entente avec le canal Savoir Média pour un projet intitulé «Matières à emporter». Il s’agira de capsules autant pour le primaire que pour le secondaire qui reprendront les matières de base. Ces capsules seront diffusées sur Savoir Média (anciennement le Canal Savoir) et sur Internet.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média