Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

08 juin 2020

Les restos pourront reprendre le 15 juin

restaurant

©Despositphotos

La nouvelle a été confirmée par le gouvernement du Québec le 8 juin, le domaine de la restauration pourra reprendre ses activités partout dans la province d’ici deux semaines.

Tous les établissements en-dehors de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), de la MRC de Joliette et de la ville de L’Épiphanie sont autorisés à accueillir des clients à compter du 15 juin. Pour les autres, il faudra attendre au 22 juin.

Il s’agit d’une nouvelle étape dans le déconfinement de la province, car en plus de l’ouverture des restaurants, Québec autorisera les rassemblements familiaux à l’intérieur. Dans un cas comme dans l’autre, les consignes seront les mêmes. On ne pourra pas être plus de 10 personnes de trois maisonnées différentes ensemble et la règle des 2 mètres de distance s’appliquera entre les gens qui ne vivent pas à la même adresse.

Par ailleurs, pour ceux qui travaillent dans les restaurants, le port d’équipement sera obligatoire s’ils ne respectent pas les 2 m de distance dans le cadre de leurs fonctions, que ce soit dans la cuisine ou dans la salle à manger. Des masques et des visières devront notamment être portés par le personnel.

S’adapter à la COVID-19

Lors de l’annonce de cette reprise d’activités dans la restauration, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, André Lamontagne, a par ailleurs stipulé que des discussions avaient eu lieu avec la Régie des alcools, des courses et des jeux afin de donner un traitement accéléré aux demandes des restaurateurs qui veulent agrandir ou modifier leur terrasse, pour accueillir davantage de clients et pour pouvoir y servir de l’alcool, même sans l’achat d’un repas. « Il faut tout faire pour maximiser l’usage des terrasses », a-t-il déclaré, soutenu par la Santé publique qui a rappelé que la propagation du coronavirus était moins importante à l’extérieur qu’à l’intérieur.

Le ministre du Travail Jean Boulet a de plus annoncé qu’une brigade de 1000 agents de prévention serait déployée partout dans la province pour sensibiliser le public à l’importance du respect des règles de distanciation sociale dans les restaurants. Ceux-ci auront surtout un rôle de sensibilisation, mais ultimement, ils pourront émettre un avis de non-conformité. « On encourage tout le monde à être discipliné », a-t-il déclaré. Il a de plus recommandé aux restaurateurs de changer plusieurs de leurs pratiques, comme de remplacer les menus par une ardoise sur le mur et de désinfecter les tables et les chaises entre chaque client.

Injustice envers les bars?

Les journalistes se sont montrés particulièrement critiques envers les ministres à propos de la vente d’alcool, d’autant que Québec désire autoriser sa livraison désormais par les restaurants. Dans leurs questions où ils soulevaient une possible injustice entre les bars et les restaurants, M. Lamontagne s’est borné à dire que si un bar faisait une demande pour un permis de restauration et qu’il se conformait aux exigences de préparation des repas, il n’avait pas de problème à ce qu’ils rouvrent dans le respect des mesures sanitaires actuelles.

Il a soutenu pour l’instant, il était trop tôt pour permettre la réouverture des bars dans leur formule classique et a rappelé que depuis 2018, il y avait déjà une loi qui permettait ces assouplissements pour les restaurateurs. « On fait juste les mettre en vigueur », a déclaré le ministre.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média