Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

29 mai 2020

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Une clause «achat local» pour la MRC de Papineau

Benoit Lauzon

©Alex Proteau - Info Petite-Nation

Dans son nouveau règlement sur l’octroi des contrats, la MRC de Papineau intègrera une nouvelle clause pour favoriser les entreprises locales.

Lors du conseil de la MRC la semaine dernière, un avis de présentation a été déposé pour ce nouveau règlement qui gère l’octroi des contrats accordé par la MRC. Ce règlement sera ensuite officiellement adopté au prochain conseil.

Le changement majeur concerne cette mesure pour favoriser l’achat local. Dans la proposition des services, la MRC de Papineau se disait prête à favoriser une entreprise locale même si elle était plus chère de 5% du meilleur prix.

Toutefois, ce pourcentage a rapidement été revu à la hausse alors que le maire de Montebello, Martin Deschênes a proposé de le monter à 10%, recommandation qui a été acceptée par ses confrères.

Ainsi, la MRC de Papineau pourra choisir une entreprise locale même si cette dernière n’est pas le plus bas soumissionnaire si son prix ne dépasse pas 10% du coût de l’entreprise ayant le meilleur prix.

Local c’est quoi?

Cette question n’a pas été longue à régler, mais une discussion plus longue a été nécessaire pour déterminer ce qui est considéré comme une entreprise locale.

L’Outaouais au complet a été brièvement discuté, mais a laissé la place à une définition englobant la Petite-Nation et la Vallée-de-la-Lièvre. Mais cette définition ne satisfaisait pas tout le monde alors que les municipalités du Nord ont notamment indiqué être plus près des Laurentides que de Buckingham.

Au final, les élus se sont entendus pour considérer la MRC de Papineau seulement comme définition pour ces entreprises locales.

Mesure importante

Le préfet de la MRC de Papineau, Benoit Lauzon, estime que l’ajout de cette mesure est une décision importante pour la MRC. «Ce sont des citoyens de chez nous, des gens d’affaires qui ont eu la vision, qui ont pris le risque de s’installer sur notre territoire pour ouvrir leur commerce.»

Il fallait trouver une façon d’aider ces entreprises, ajoute-t-il. «C’est certain qu’on ne peut pas le faire à n’importe quel prix.  Mais avec un 10% d’écart, je pense que c’est raisonnable pour ça.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média