Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

13 mai 2020

Le marché public de Ripon est prêt

Marché Ripon

©L'info Petite Nation-Archives

Par Hélène Desgranges

Le 23 mai prochain, le marché public de Ripon ouvrira ses portes pour la saison.  Si la procédure d’achat sera quelque peu différente, les mesures de santé et sécurité seront la priorité, mais les clients ne s’y sentiront pas si loin de leurs habitudes.

Avec la crise en cours, les gens ont fait une prise de conscience en rapport à l’achat local. Selon Vincent Ouellette Destroismaisons, membre du comité de producteurs qui travaille à la réouverture du marché, les ventes de l’agriculture locale auraient augmenté depuis le début de la pandémie.

« On n’a pas de boule de cristal, on plonge un peu dans le vide et on espère une bonne réponse de la clientèle. »

-Vincent Ouellette Destroismaisons

Les marchés publics du Québec font partie de la liste des commerces essentiels.  Le comité du marché a mis en place des mesures préconisées par le guide des bonnes pratiques du ministère de l’Agriculture, Pêcheries et Alimentation du Québec afin d’assurer la sécurité de ses producteurs et du public.

Fonctionnement prévu

C’est un système de cônes qui sera d’abord mis en place pour assurer la distanciation entre les gens. Une seule personne à la fois sera admise à chacun des étals. Les portes de garage du marché seront ouvertes, mais les gens attendront à l’extérieur.  Un toit a été prévu pour les jours de pluie. Ce qui changera surtout c’est que les gens devront choisir les produits avec leurs yeux au lieu d’utiliser leurs mains pour éviter les manipulations, explique Vincent Ouellette Destroismaisons.

Même l’argent ne circulera pas entre les étals et entre les clients. Chaque étal aura un bac avec de l’eau savonneuse dans lequel le client déposera son argent pour couvrir le coût de ses achats.  Si le vendeur doit lui remettre une somme, cet argent sera pris ailleurs et aura été désinfecté auparavant. À la fin de la journée, ce sera aux producteurs de désinfecter et faire sécher les billets.

Chaque étal sera muni d’un plexiglas et de produit désinfectant. Le marché a pu s’éviter des coûts d’installation de ces mesures par le don de gens et entreprises de la région.

Selon Vincent Ouellette Destroismaisons, ce sera comme avant  au niveau de l’attente sauf que le client, plutôt que d’attendre à chaque étal, devra attendre à l’extérieur. Comme avant, il pourra choisir, grâce au système de cônes, l’étal qui aura le moins de monde en ligne.

Producteurs au rendez-vous?

Les producteurs, face à ces mesures, ont accepté d’être au rendez-vous. Sauf trois qui pour des questions de santé et sécurité ne pourront pas se joindre au marché cette année, les autres y seront au nombre de douze.

Dès l’ouverture, des produits variés seront donc disponibles.  Que ce soit pour des plants, de la viande, fromage, œufs ou légumes, l’achat local sera représenté à son meilleur.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média