Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

12 mai 2020

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Des tablettes pour l’hôpital et les CHSLD

Tablette fondation Ppaineau

©L'info de la Basse-Lièvre-Yannick Boursier

La Fondation Santé de Papineau a fait l’acquisition d’une quinzaine de tablettes pour offrir à l’hôpital de Papineau et aux CHSLD du territoire.

Les tablettes ont commencé à être distribuées la semaine dernière et serviront aux résidents des CHSLD de la Vallée-de-la-Lièvre et Petite-Nation, de même qu’aux personnes se retrouvant dans les unités de soins courte durée ou longue durée à l’hôpital de Papineau.

«On veut que les patients aient la possibilité de parler avec leur famille qui est à l’extérieur et éventuellement pouvoir faire des petits jeux pour se désennuyer », explique la directrice de la Fondation Santé de Papineau, Florence Pageot.

Cet enjeu avait été soulevé à la fondation par les gens du milieu et c’est ce qui a mené à ces achats. «On travaille avec les coordonnateurs et le besoin qu’ils voient au niveau des résidents.»

«Ce qui est revenu beaucoup, c’est vraiment le fait de ne pas voir les familles qui étaient difficiles. C’était important pour eux de trouver un moyen pour communiquer. Avec la technologie, on peut appeler facilement. Et avoir le visuel, ce qui est mieux que le téléphone.»

Des enjeux

En temps de pandémie, l’achat d’équipements qui serviront à plusieurs personnes devient plus difficile. Différents enjeux devaient être regardés.

«Ce qu’on devait vérifier, c’est la possibilité de les nettoyer, explique Mme Pageot. Il fallait trouver une surface qui est nettoyable facilement. Avec les tablettes d’aujourd’hui, ce n’est pas vraiment un enjeu. Après, il fallait vérifier pour qu’il en ait assez pour qu’ils puissent se partager facilement.»

La Fondation a aussi ajouté un autre aspect dans le projet : l’achat local. «On a regardé les possibilités qu’on avait sur le territoire et on a fait l’achat chez Ordivert. Pour nous, c’était vraiment important.»

«On a cherché le projet pour que ça allie l’achat local, que ça soutienne la communauté et que ça revienne à notre communauté et ça puisse aider vraiment les résidents.»

Cet achat a nécessité une dépense de 7000$ par la Fondation Santé de Papineau qui a bénéficié d’une aide de 3000$ du député de Ppaineau, Mathieu Lacombe.

Autres mesures

L’achat de ces tablettes n’est pas la dernière mesure de la Fondation Santé de Papineau. L’organisme travaille aussi sur un projet d’achat d’uniforme de travail pour les infirmières de l’hôpital de Papineau.

«Les employés ne peuvent pas vraiment apporter beaucoup de choses de l’extérieur. Le fait qu’on achète des uniformes, ils vont pouvoir les avoir à l’hôpital et se changer ici et avoir plus d’échange aussi.»

Cette mesure vise à diminuer les risques de propagation du virus à travers les vêtements des employés. Le tout devrait se concrétiser au cours des deux prochaines semaines, puisque la fondation est présentement en train de travailler sur le choix des grandeurs.

Prochainement, la Fondation Santé de Papineau entend aussi offrir des repas chauds aux employés de l’hôpital de Papineau à la fin de leur quart de travail.

«Pour donner un petit repas aux employés une fois qu’ils ont terminé et qu’il rentre à la maison sans avoir à cuisiner et s’occuper de tout », indique Florence Pageot.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média