Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

24 février 2020

Alex Proteau - aproteau@lexismedia.ca

Les camions lourds interdits à Montebello

Entrée en vigueur de la réglementation au cours du printemps 2020

Rue Notre-Dame Montebello

©La Petite-Nation, Alex Proteau - Info Petite-Nation

La rue Notre-Dame (route 148) à Montebello

Les camions lourds seront interdits à Montebello entre la route 323 et la montée Fassett et la réglementation entrera en vigueur au cours du printemps 2020. Celle-ci exclut cependant les véhicules lourds circulant sur la route 148 qui détiennent une adresse de livraison ou de ramassage locale entre ces deux tronçons.

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a analysé la demande émise par la municipalité montebelloise et a accueilli favorablement celle-ci «en raison du fait que l’autoroute 50 a été conçue pour la circulation des poids lourds et est à proximité de la municipalité», mentionne le maire de Montebello, Martin Deschênes.

L’interdiction sera mise sur pied 18 mois après les premières discussions avec les citoyens montebellois. «Avant de dire qu’on adresse la demande au MTQ, j’ai analysé si les citoyens et commerçants étaient favorables. On a accumulé de l’information, des plaintes, des gens qui se plaignaient que la nuit ils se font réveillés ou de bris de vitres à l’occasion. J’ai pris mon temps pour cumuler de l’information pour être certain que je ne donnais pas juste un coup d’épée dans l’eau.»

«La municipalité de Montebello a pris conscience des risques pour les touristes, pour les visiteurs, ainsi que des inconvénients pour les citoyens occasionnés par l’achalandage des poids lourds au cœur du village. Nous avions des motifs suffisamment sérieux pour faire une demande officielle auprès du ministère des Transports du Québec afin d’interdire les poids lourds en transit sur la route 148 sur le territoire de la municipalité», enchaîne-t-il.

M.Deschênes a sondé Tourisme Outaouais et la Fédération des villages-relais du Québec quant à l’interdiction des camions lourds à Montebello, municipalité faisant partie de la Fédération. «Tourisme Outaouais qui reconnaît Montebello comme pôle touristique a aussi précisé que la route 148 était une route touristique qui encourage les villages et incite les arrêts fréquents des voyageurs. Cet organisme a été très favorable à notre démarche afin d’améliorer l’expérience touristique des visiteurs à Montebello.»

La MRC avait aussi été approchée pour appuyer cette démarche dans l'optique d'une vision régionale. Cette demande a été redirigée à la Commission de transport de la MRC de Papineau qui a émis une recommandation favorable au conseil des maires. Une résolution d’appui a été votée et acceptée à la majorité à la suite de ces démarches.

Informations

Martin Deschênes

©Alex Proteau - Info Petite-Nation

Le maire de Montebello, Martin Deschênes

La sensibilisation est primordiale à la nouvelle réglementation. «La publicité va être faite par le ministère des Transports. C’est certain qu’on va demander la collaboration de la Société d’assurances automobile du Québec et de la Sûreté du Québec (SQ) pour faire de la sensibilisation plutôt que d’y aller drastiquement dès les premiers mois», exprime le premier magistrat.

«Il va y avoir aussi un appel à la tolérance. On va demander à la Sûreté du Québec d’être sur les artères de tronçons de contournement pour s’assurer qu’il n’y ait pas de frustrations et de nuisance de ce côté-là», ajoute-t-il.

Le maire invite ses homologues des autres municipalités de la route 148 à analyser les «impacts positifs dans le village de Montebello», mais qu’il «n’ira pas s’ingérer ni leur imposer quoi que ce soit. C’est leur décision.»

Commentaires

24 février 2020

Robert dacier

Je sui un citoyen de notre dame de bonsecour Je sui camioneur propriétaire le camion es dans ma cour. Er ladress de lentreprise es a ma maison eceque sa me pose un probleme

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média