Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

31 janvier 2020

Alex Proteau - aproteau@lexismedia.ca

Un appui additionnel à l’école primaire de Ripon

Bureaux MRC Papineau Hiver

©Alex Proteau - Info Petite-Nation

Les bureaux de la MRC de Papineau sur la rue Viger à Papineauville

Le Conseil des maires de la MRC de Papineau appuie les démarches initiées par la municipalité de Ripon concernant le projet d'agrandissement de l'école Saint-Coeur-de-Marie de Ripon.

Le préfet de la MRC de Papineau, Benoit Lauzon, indique que le même traitement sera fait aux autres demandes. «Si les municipalités font la demande à la MRC, on va faire la même chose.»

«Est-ce qu’on est placé pour dire à une municipalité chez nous qu’on est son partenaire et ensuite lui dire qu’on ne va pas l’appuyer? Non. Je pense que le fait de savoir les besoins réels de l’école, ça appartient à la municipalité et à l’école. Et c’est à eux de démontrer ça au niveau de la commission scolaire», ajoute-t-il.

Deux autres écoles de la Petite-Nation espèrent aussi être agrandies. Il s’agit de l’école Saint-Pie-X à Papineauville et de l’école Saint-Michel à Montebello. Le maire de Montebello, Martin Deschênes, ne voit pas d’inconvénient à cet appui. «Ripon s’est mobilisé. Ils ont fait une action et demande un appui. Régionalement, c’est correct puis c’est certain que Montebello ne s’opposera pas à ça.»

Contexte

L'école primaire riponnaise vit depuis plusieurs années avec un problème d’espace. Cette année, bien que la capacité de l'école soit de 134 élèves, 156 élèves y ont été inscrits.

Cette problématique perdure année après année, ce qui occasionne un transfert d’élèves vers d’autres écoles, et ce en plus de la problématique liée au manque d'espace criant. Depuis 3 ans, les orthophonistes, les psychologues ainsi que les infirmières doivent travailler dans la salle des professeurs.

En décembre dernier, la municipalité de Ripon et l’école primaire lançaient une campagne de mobilisation afin d’attirer l’attention du gouvernement caquiste. Une vidéo démontrant la situation actuelle de l’établissement scolaire et des macarons ont été créés en plus d’une page Facebook.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média