Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

15 décembre 2019

Alex Proteau - aproteau@lexismedia.ca

Une école alternative publique à Ripon?

École, CSCV, Ripon

École alternative Ripon

©Alex Proteau - Info Petite-Nation

Les citoyens étaient invités à une séance d’informations la semaine dernière concernant l’éventuelle école alternative publique

Le projet de l’éventuelle école alternative publique de la Petite-Nation demeure en attente. Des développements pourraient arriver si l’école primaire Saint-Cœur-de-Marie située à Ripon obtient l’agrandissement demandé.

Les responsables ont rencontré des parents la semaine dernière à Ripon pour parler de cette école alternative qui pourrait s’implanter dans la municipalité.

Dans le meilleur des scénarios, l’école alternative comporterait quatre classes formées de groupes multiâge. Le système d’évaluation est différent et l’apprentissage est fait de façon à peaufiner les compétences transversales. L’école alternative priorise les activités extérieures et l’apprentissage par projet. L’implication parentale est nécessaire au quotidien de l’établissement.

L’école alternative donnerait une autre option aux élèves de niveau primaire. «Une commission scolaire est un organisme de service. Une école ne peut répondre à tous les besoins», indique Michl Nicholson, impliqué dans le réseau du RÉPAQ et ancien directeur d’école primaire sur la Rive-Sud.

Un problème survient puisque le comité fondateur du projet tient à ce que l’école soit située près d’une forêt. Une distance de 5 km séparerait donc l’école alternative du lieu souhaité, le Parc des Montagnes noires. «On ne va pas les amener sur 5 km aux Parcs des Montagnes noires», explique-t-elle.

Le comité fondateur est en pourparler avec la CSCV afin d'évaluer la possibilité d'utiliser certains locaux prévus dans la demande d'agrandissement. Rien n'est encore décidé aujourd'hui.

Cheminement

Le projet de l’école alternative de la Petite-Nation n’est pas à ses balbutiements. En décembre 2018, il était question que l’école alternative utilise les locaux du SAJO. Toutefois, la Commission scolaire au Cœur-des-Vallées (CSCV) a refusé la requête puisque les locaux demandés ne sont pas leur propriété.

Les membres du comité fondateurs ont continué depuis ce temps leur démarche auprès de l’administration. Si l’école alternative va de l’avant avec son propre projet, le dossier sera envoyé au ministère.

Le président de la CSCV, Éric Antoine, apporte quelques précisions quant à cette école. «Ce n’est pas un projet qui nous appartient. C’est un groupe qui s’associe à une école alternative et qui voudrait possiblement, selon les rumeurs, s’installer à Ripon. Nous, tout ce qu’on a déposé, c’est une demande d’agrandissement. C’est tout ce qui nous appartient.»

Le RÉPAQ compte 47 écoles alternatives à son actif. Aucune d’entre elles n’est située en Outaouais. Celles de Saint-Jérôme ou de Mont-Tremblant sont les plus proches du territoire de la Petite-Nation.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média