Carrières dans votre région Avis de décès Classées Édition Électronique Guide resto

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

10 décembre 2019

Alex Proteau - aproteau@lexismedia.ca

Consécration locale d’un talent international

Arts, aquarelle, Saint-André-Avellin

Jean-Yves Guindon

©Alex Proteau - Info Petite-Nation

De gauche à droite: Denis Tassé, Paulette Lalande, Jean-René Carrière, Jeannette Veillette-Guindon, Jean-Yves Guindon, Pierre Bernier, Alain Hamel

La municipalité de Saint-André-Avellin a souligné jeudi dernier les 35 années professionnelles de l’aquarelliste local Jean-Yves Guindon.

«Je viens de comprendre que mon milieu m’encourage. J’ai eu quelques honneurs à l’extérieur de Saint-André-Avellin ou de la Petite-Nation, mais je constate avec toutes les allocutions qu’il y a eu que j’ai eu les frissons à grandeur», exprime d’entrée l’artiste célébré.

Pour commémorer le travail de M. Guindon, la municipalité déposera une plaque à son nom sur un des murs du complexe Whissell. Une reconnaissance inattendue pour l’artiste de la région. «Lorsque tu es dans ton studio à peindre la tête penchée sur les œuvres, tu ne le sais pas jusqu’à tant qu’il se passe quelque chose comme ça.»

«La journée que je vais être reconnu chez nous, ça va être probablement plus pognant parce que c’est mon environnement et ce sont les gens que je côtoie quotidiennement. Ça me touche vraiment» se disait-il avant cette consécration.

Soutien

Guindon, Jeannette

©Alex Proteau - Info Petite-Nation

Jean-Yves Guindon en compagnie de sa femme Jeannette Veillette-Guindon

Deux aspects sont ressortis des cinq allocutions tenues lors de la soirée de reconnaissance: l’apport dans la communauté de Jean-Yves Guindon et le soutien constant de sa conjointe tout au long de sa carrière.

«Tu t’aperçois rapidement que plusieurs personnes sont dans le besoin. Je suis très privilégié de vivre de mon art. J’ai décidé conjointement avec ma femme de donner», affirme M. Guindon.

«C’est un appui incroyable. On se complète très bien. Moi, je suis meilleur dans les arts, mais elle, c’est au niveau de la comptabilité, des contacts et, etc. Elle ne s’en fait pas trop dans la vie. Moi je suis plus anxieux. Chaque œuvre que je fais, elle la critique. Elle me sécurise. Lorsque le tableau sort de chez nous et que je l’encadre, je sais qu’il est correct», révèle-t-il au sujet l’apport de sa conjointe.

M. Guindon devient le premier citoyen œuvrant dans le domaine culturel à voir son nom sur les murs du complexe avellinois. Quatre autres citoyens du milieu sportif ont eu droit au même honneur dans le passé.

Ils ont dit

«Être à l’écoute des clients. Jean-Yves, tu l’as. Je t’ai observé souvent lors de tes expositions. Tu portes toujours une attention particulière à ta clientèle.»- Denis Tassé

«Vous êtes l’homme qui avez osé» -Paulette Lalande, ex-préfète de la MRC de Papineau et amie de Jean-Yves Guindon

«Il a su écouter son instinct et son talent»- Jean-René Carrière, maire de Saint-André-Avellin 


 

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média