Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

28 mars 2018

Le Gala Reconnaissance récompense onze lauréats

©Photo La Petite-Nation - Louis-Charles Poulin

PRIX. La Salle Outaouais du Château Montebello était à pleine capacité, alors que 235 personnes ont assisté au Gala Reconnaissance 2018 de la Chambre de commerce Vallée de la Petite-Nation (CCVPN), le 24 mars, qui a couronné  onze lauréats. 

Après un cocktail de bienvenue et quelques discours, le premier prix de la soirée a été attribué à l’entrepreneur Luc Fortier dans la catégorie Travailleur autonome. «Ça représente 20 ans de travail pour moi et c’est la première fois que je suis reconnu par mes pairs», a souligné le propriétaire de l’entreprise Réparation de vélo Luc Fortier qui est basée à Saint-André-Avellin. Selon lui, son entreprise s’est démarquée en raison de la qualité de ses services. Le lauréat indique ne pas compter les heures passées sur les vélos de ses clients, puisqu’il aime se donner le défi de les restaurer à neuf.

©Photo La Petite-Nation - Louis-Charles Poulin

Le lauréat du trophée dans la catégorie Travailleur autonome, Luc Fortier, en compagnie du député de Papineau, Alexandre Iracà.

Le deuxième trophée de la soirée a été attribué à l’entreprise Orthophonie Réadaptation Outaouais dans la catégorie Nouvelle entreprise/relève/ transfert d’entreprise. «Ça représente le cumul de beaucoup de travail et de sacrifices. C’est un gros accomplissement pour nous dans notre vie», a mentionné Marc Hamel, copropriétaire de l’entreprise située à Buckingham. «On a une clinique multidisciplinaire et on met beaucoup d’importance sur notre service à la clientèle pour la traiter de façon respectable», explique-t-il.

©Photo La Petite-Nation - Louis-Charles Poulin

Le copropriétaire de l’entreprise Orthophonie Réadaptation Outaouais, Marc Hamel, avec son trophée entre les mains.

L’entreprise A4 Architecture + Design a été couronnée dans la catégorie Entreprise de Services professionnels. Cette entreprise Gatinoise qui a vu le jour en 2014 n’a pas encore son pied à terre dans la Petite-Nation, mais son objectif est d’ouvrir une succursale à Saint-André-Avellin en 2018, a informé Karine Boivin qui est architecte associée. La présidente de la CCVPN, Mélanie Hotte, a précisé que Mme Boivin est originaire et résidente de la Petite-Nation et que son entreprise est présente sur le territoire, même si elle est basée à Gatineau. «Elle fait plein de choses pour des clients ici et elle est membre depuis un petit bout.»

©Photo La Petite-Nation - Louis-Charles Poulin

Karine Boivin de A4 Architecture + Design en compagnie de Marc Boucher de Raymond Chabot Grand Thornton.

Le trophée dans la catégorie Entreprise de commerce et services a été donné à Sabco qui existe depuis 1995. «On a commencé tout petit et on a toujours continué à grandir. On s’est relocalisés et on a multiplié nos services», a fait savoir le président de l’entreprise, Marcel Sabourin. Il résume que Sabco en faisant le nettoyage et le peinturage «protège tout l’acier qu’elle peut contre la corrosion, que ce soit de l’équipement, des ponts ou d’autres structures d’acier.»

©Photo La Petite-Nation - Louis-Charles Poulin

Jean-Christophe Sabourin, Brigitte Laframboise et Marcel Sabourin de Sabco avec Nadine Montreuil de Desjardins Entreprises.

Le Rockfest de Montebello a reçu le prix dans la catégorie Entreprise de tourisme. «C’est toujours apprécié d’être reconnu chez soi et je trouve ça cool comment les choses s’enchainent dernièrement», a confié le fondateur du Festival, Alex Martel. Ce dernier a procédé au lancement de la programmation et a été interviewé à l’émission Tout le monde en parle dernièrement. Présentement, il est en tournée au Japon avec son groupe Deadly Apples pour faire la première partie de Korn. 

L’entreprise Asisto, qui offre des services techniques sur les eaux, est repartie du gala avec le trophée de la catégorie Développement durable. «On est un cabinet d’ingénieurs-conseils qui s’occupe de la qualité de l’eau, de l’environnement, du génie civil et bâtiment […] On est une jeune compagnie qui gagne à être connue et qui a beaucoup de potentiel», ont fait savoir les représentants de l’entreprise basée à Namur, Éric Jokinen et Martin Lapalme.

©Photo La Petite-Nation - Louis-Charles Poulin

Martin Lapalme et Eric Jokinen de l’entreprise Asisto avec la directrice générale de la SADC Papineau, Melissa Bergeron.

Les Conseillers forestiers de l’Outaouais ont conquis le jury dans la catégorie Entreprise innovante. «Quand nos pairs nous reconnaissent, on voit que ce qu’on a fait, on l’a bien fait. C’est plus intéressant de se faire reconnaître par nos pairs que d’atteindre nos propres objectifs», a dit le propriétaire Pascal Audet. Depuis 2006, il explique que près 50% des emplois ont été perdus dans le secteur forestier. «On est un peu des survivants là-dedans. Cependant, on n’est plus en mode survie, mais plutôt mode croissance. Je crois que si on est rendus là c’est grâce à nos innovations.»

©Photo La Petite-Nation - Louis-Charles Poulin

Les employés des Conseillers forestiers de l’Outaouais avec leur trophée et le directeur du Ministère de l’Économie et de l’Innovation, Jeffrey MacHan.

Marize Genest, gérante de cour au sein du Groupe Yves Gagnon a été sacrée Employée de l’année par le Gala Reconnaissance. «En 2017, on a perdu notre directeur de magasin et j’ai pris ça en charge. Je m’occupais de ça en plus de ma gérance de cours. J’ai plongé tête première là-dedans. Probablement que je m’en suis très bien sortie et c’est pour ça que j’ai reçu cette nomination», a-t-elle confié tout en remerciant son employeur.

©Photo La Petite-Nation - Louis-Charles Poulin

La gagnante du titre de l’employée de l’année, Marize Genest, qui œuvre au sein du Groupe Yves Gagnon avec Justin Blouin, conseiller chez Emploi-Québec.

La Fromagerie Montebello a reçu le prix dans la catégorie Entreprise manufacturière, de production ou de transformation.  «C’est la plus belle reconnaissance qu’une entreprise peut espérer», a lancé Stéphanie Bélanger, coordonnatrice de la qualité et porte-parole de l’entreprise. Elle ajoute que la Fromagerie Montebello envisage d’agrandir pour répondre à l’ouverture des marchés européens. «On voudrait concevoir un nouveau fromage […] Ça peut prendre jusqu’à deux ans pour en faire la conception.» L’entreprise a aussi remporté, ex aequo avec l’entreprise Ameublement BrandSource Desrochers, le prix du Membre de l’année qui a été voté par les personnes présentes au gala.

©Photo La Petite-Nation - Louis-Charles Poulin

Marc Dubé, Karine Larochelle, Anouk Plante, Alain Boyer et Stéphanie Bélanger de la Fromagerie Montebello avec Zied Hammami, DG PME chez Bell.

«Je pense que les autres membres ont probablement voté pour nous, pour notre notoriété dans le domaine de l’habitation et de l’ameublement. Étant donné qu’on existe depuis 50 ans, on peut dire qu’on fait partie des meubles. On est l’une des rares entreprises à Plaisance dans notre secteur qui fait de la création d’emplois», a souligné Geneviève Guindon d’Ameublement BrandSource Desrochers.

©Photo La Petite-Nation - Louis-Charles Poulin

Alain Boyer de la Fromagerie Montebello, Mélanie Hotte de la CCVPN et Geneviève Guindon de Ameublement BrandSource Desrochers.

Pour terminer, le président du conseil d’administration de la Caisse Desjardins Petite-Nation, Paul Lalonde, a reçu la mention de personnalité de l’année. Celui qui œuvre au sein du Mouvement Desjardins depuis 40 ans a annoncé qu’il allait se retirer le mois prochain après avoir occupé un rôle de présidence depuis 35 ans.

©Photo La Petite-Nation - Louis-Charles Poulin

Le lauréat du titre de la "Personnalité de l'année", Paul Lalonde, avec la présidente de la CCVPN, Mélanie Hotte.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média