Carrières dans votre région Avis de décès Classées Édition Électronique Guide resto

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

24 février 2017

L'école Sainte-Famille en France pour parler d’adaptation scolaire

©Photo TC Media - Jessy Laflamme

ÉDUCATION. Le directeur de l’école Sainte-Famille/ aux Trois-Chemins, Éric Sincennes, sera en France du 27 février au 3 mars pour s’entretenir avec des personnes du milieu scolaire français.

La Fédération québécoise des directions d’établissement d’enseignement (FQDE) collabore, pour une deuxième année, avec le milieu de l’éducation français. Ainsi, M. Sincennes et d’autres directeurs d’école ont été invités à se rendre dans la ville de Poitiers, située dans le Centre-Ouest de la France, pour aller parler d’éducation. «Ils ont invité la FQDE pour qu’on vienne leur parler du système scolaire québécois avec notre regard de direction d’école», précise-t-il en expliquant qu’il participera à différents ateliers, des tables rondes, des séances de questionnement, des formations et qu’il fera la visite de quelques écoles. 

J’ai développé une expertise, au courant des dernières années, concernant l’adaptation scolaire. Je vais partager mon quotidien et ce que je fais à l’école pour travailler avec des élèves qui ont des troubles ou des retards d’apprentissage. --Éric Sincennes

Son rôle sera, entre autres, d’aller présenter aux Français ce qu’il fait au niveau de l’adaptation scolaire dans son milieu de travail. «J’ai développé une expertise, au courant des dernières années, concernant l’adaptation scolaire. Je vais partager mon quotidien et ce que je fais à l’école pour travailler avec des élèves qui ont des troubles ou des retards d’apprentissage. Je vais leur expliquer comment on est capables de mettre en place un système au niveau de l’adaptation scolaire qui peut répondre aux nombreux besoins des élèves en difficulté. […] Je vais parler beaucoup du lien d’attachement qu’on travaille avec les élèves à notre école», dit-il en mentionnant, sous toutes réserves, qu’il a été informé qu’il existe peu d’adaptation scolaire en France. 

M. Sincennes espère également que son voyage lui permettra d’apprendre de nouvelles choses qui pourront lui servir. «C’est un échange d’expertise. Je pense que c’est une belle ouverture que nos deux milieux ont de vouloir partager. C’est certain que, de mon côté, je vais aller chercher beaucoup d’informations et des idées nouvelles que je pourrai peut-être implanter dans mon milieu pour être encore plus efficace», conclut-il

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média